Pour ce mois-ci, j’ai préféré me décentrer et coudre pour les besoins du moment : la garde-robe de mon fils. Il a poussé comme un petit champignon cet été et je voudrais lui coudre un maximum de choses dans la limite de mon temps qui n’est malheureusement pas extensible comme je le voudrais…

De plus, il est temps de reprendre plus à fond mes recyclages de vêtements alors je vais essayer d’utiliser un maximum de vêtements déjà en ma possession

En regardant mes derniers burda, je suis tombée sur ce joli modèle, c’est le col qui m’a interpellé. Je le trouve mignon et bien couvrant. J’ai bien aimé également le détail du dos un peu plus long et les petites fentes sur le côté.

Comme matière première, j’ai choisi ce pull en coton, mis de côté par le papa depuis plusieurs années. On reste dans l’esprit rayures mais avec un peu plus de couleurs.

J’ai acheté un morceau de bord-côte turquoise pour faire le col… j’ai galère pour en trouver en magasin, d’ailleurs du noir tout simple je n’en trouve jamais… Je crois que je vais me faire une petite commande sur le net pour en avoir d’avance pour mes projets en jersey.

Le modèle n’est absolument pas compliqué à coudre, mais mon petit challenge personnel a été d’utiliser ma surjeteuse au maximum pour assembler les 5 pièces du patron.

J’ai jusqu’à présent été un peu frileuse avec elle, l’utilisant uniquement pour surfiler. Je n’avais pas non plus changé mes fils une seule fois…j’avais mis 4 bobines de couleurs différentes (blanche/rose/violet/mauve) et ce petit camaïeu me plaisait bien.

Donc premier challenge, changer mes fils avec la méthode des noeuds…mais à la première couture, gros noeud et plus de chaînette…argh !! j’ai donc tout renfilé à la main (et finalement ça a été) et changé mes aiguilles pour des spéciales jersey. Ensuite sur les chutes du pull j’ai fait un certain nombre d’essai pour trouver la bonne tension et calculer mes marges de couture.

Bref, j’ai passé plus de la moitié de mon temps de couture à faire des ajustements et à la prendre en main…

Résultat, la couture s’est passé comme une lettre à la poste et les finitions sont vraiment propres (grosse auto-satisfaction !!).

et alignement des rayures…

Manque plus qu’à savoir si mon coquin de fils va bien vouloir le mettre…

Et ça c’est la petite pile de vêtements pour de futurs recyclages….