Ce mois-ci plusieurs cousettes à mon actif… deux satisfaisantes et un échec…

J’étais partie bille en tête au début du mois avec l’envie de me faire une robe dans le dernier burda paru (celui d’octobre).

Elle me plaisait bien avec ses grandes pinces, ses manches longues et sa jupe trapèze. J’ai pris un tissu du stock, un coton  peu épais couleur jean, je voulais quelque chose de neutre.

Comme quoi des fois on a une représentation idéale de ce que l’on voudrait et qui ne marche pas du tout avec le réel. Ce n’est en fait pas du tout mon style, mauvais choix de coupe, de tissu… Je ne me sens pas à mon aise, engoncée et j’ai la mauvaise impression qu’elle fait mémérisante. (en même temps sans aucun accessoire, elle fait triste à pleurer…).

J’ai encore une fois eu un problème d’ajustement. Je l’ai coupé en 40/42. J’ai un soucis avec les emmanchures et la carrure dos. ça tire au niveau des aisselles et du dos dès que mets les bras en avant. Si je soulève les bras, c’est toute la robe qui remonte. Ce n’est pas un problème d’étroitesse je pense mais carrément un problème de patronage des manches qui ne me convient pas… et je n’ai aucune idée pour remédier à ça…

en même temps vu que le style ne me plaît pas, je ne vais pas plus m’attarder dessus… je n’avais fait aucune finition de toute façon…

ça tire !!!

il y aurait dû avoir beaucoup d’ajustements sur ce dos tout gondolant…

j’avais mis des empiècements en wax, seul détail qui me plaît sur cette robe…

on passe au projet numéro 2… on revient sur les valeurs sûres, du jersey !

Dans ce magazine (dec 2013), j’ai tenté le haut manches chauves-souris cousu à de nombreuses reprises par « couds toujours ».

Simplissime, 4 morçeaux seulement et c’est cousu. Pour faire un test au niveau de la coupe, j’ai pris un vieux coupon qui date de mathusalem. Il est de mauvaise qualité (il est imprimé et avec un taux de rétractivité minimum, acheté à stop tissu à deux euros le mètre à l’époque), parfait pour une toile donc.

Je l’ai coupé en 38/40/42 (silhouette en A encore et toujours). seule modification, j’ai rabioté de beaucoup les empiècements de bras qui étaient beaucoup trop long. J’ai également mis du stabilmanche autour de l’encolure, fait un rentré et cousu le tout à l’aiguille double (ce qui a rendu l’encolure non extensible ma tête passe toute juste), ils préconisent normalement de coudre un biais…

Le tee-shirt est très confortable (pas de problème d’emmanchures trop étroites cette fois ci, haha !!) par contre la coupe ne m’amincit pas vraiment, ça fait un peu effet bloc.

On passe au troisième projet que j’aime beaucoup aussi, encore un tee-shirt !! cette fois-ci je suis allée le chercher dans un burda datant de février 2009. Un tee-shirt à encolure bateau assez près du corps.

 

En prévision de me refaire un basique en noir, j’avais acheté ce jersey chez « reine » il y a quelques temps. rien à voir avec la qualité de l’étoffe précédente, elle est cette fois-ci épaisse, chaude, bien extensible, top !!!

Moi qui aime normalement plus les encolures dégagées, celles en V, je trouve celle-ci très jolie et seyante. Le tee-shirt est coupé encore en 38/40/42, ce qui explique que je prenne la peine de me faire un basique tee-shirt noir… dans les magasins ils sont soit trop grand du haut pour que je ne sois pas moulée au niveau du ventre soit bien ajustés aux épaules et là en bas c’est juste moche…

Le seul petit ajustement à faire sur le prochain c’est d’enlever 1 cm ou 2 sur l’encolure derrière car elle a tendance à bailler légèrement… à ajuster sur mon patron avant que j’oublie…

Je l’ai essayé avec ma nouvelle jupe… je la montre dans ce post vite fait en attendant de finir la numéro 2 (celle-ci est la toile plus que portable). C’est un patron vendu à mondial tissu, de Coralie Bijasson. Le tissu est une viscose achetée également dans ce magasin.

Pour voir les autres réalisation burda de ce mois ci filez chez Zélie décousue !!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer