Ce mois-ci je suis en retard… du mal à me décider quel patron coudre, envie de me faire une veste ou un manteau mais pas le temps de faire les magasins de tissus, pas le temps de coudre et pas assez de concentration pour des points techniques trop compliqués pour moi (le langage burda reste encore trop souvent de l’ordre de la langue étrangère).

J’ai réfléchi à ce que je voulais vraiment coudre au fond, selon mes besoins du quotidiens… et voilà j’ai envie de me coudre des hauts (tee-shirts, chemise, tunique…) pour changer avec ceux que j’ai déjà et usés à force d’être mis…

J’ai reconsulté mes mags burda et j’ai été tenté par ce haut. Je l’ai trouvé très classe dans la photo de présentation en blanc. Ce sont les nombreuses découpes et la forme des manches qui m’a plu également.

(modèle 128, burda février 2015)

Maintenant, le choix du tissu…je n’avais rien en stock qui convenait mais toujours ma montagne de vêtement à recycler…alors j’ai sacrifié plusieurs tee-shirts pour me faire une version une version beaucoup plus casual et détente que sur le magazine.

 

Les différentes découpes m’ont permis de m’amuser avec les dessins imprimés et les placements de rayures.

 

 

 

Concernant le choix de la taille, je me suis retrouvée face à une difficulté. Normalement, je grade différemment de la poitrine aux hanches, mais sur ce patron avec ces découpes dans tous les sens je n’ai pas su comment faire. j’ai donc tout gradé en 40.

Au premier essayage, je me suis retrouvée à nager littéralement dedans, j’ai donc repris de quelques centimètres la pente d’épaule et les emmanchures (j’ai rogné du coup un peu la forme « boîte » des épaules, les arrondissant en repassant avec la surjeteuse).

 

 

 

 

Avoir un meilleur ajustement à ce niveau (les épaules et la carrure) permet de laisser l’ampleur sur le bas du vêtement sans que ça fasse sac à patate. Bon on ne va pas se mentir, le modèle reste large même si j’ai rogné sur les coutures dos et milieu devant.

J’ai remonté la fente qui m’arrivait au milieu de la poitrine et j’ai fait des finitions minimums pour le reste. J’ai préféré faire un surjet simple aux manches et au bas du tee-shirt à la place d’ourlet. ça va bien avec le style et ça m’évite les épaisseurs (en plus la longueur des bras et du bas étaient un peu courtes…).

 

EnregistrerEnregistrer